Maroc

Mercredi 15 Novembre

Retour à Paris

byebyemaroc

La première étape du WST est finie
On commence par les 5 héroines du WST!
Je suis fière de vous présenter ces 5 femmes aux parcours et aux projets différents mais qui ont 3 caractéristiques communes:
* Elles sont musulmanes
* Elles sont porteuses d’un projet sur le thème de l’autonomisation des femmes
* Elles agissent toutes au Maroc

Je rajouterai mêmes quelques autres caractéristiques, elles sont exceptionnelles, drôles, sympathiques, elles sont merveilleuses et j’ai hâte de vous les faire découvrir encore un peu plus en vidéo dans quelques mois.


#1/ Aicha Ech-Chenna (Casablanca): Fondatrice et Présidente de l’ Association Solidarité Féminine (ASF) et qui travaille sur la thématique des mères célibataires et des enfants nés hors mariage
#2/ Maha Laziri (Meknes), Co-fondatrice et Présidente de l’association Teach4Morocco et qui travaille sur la thématique de l’éducation dans les zones enclavées du Maros
#3/ Nora Belahcen Fitzgerald (Marrakech), Fondatrice de l’association Amal Women’s Training Center and Moroccan Restaurant, pour les arts culinaires au profit des femmes nécessiteuses.
#4/ Khadija Elharim (Tafraout), Fondatrice de la première coopérative féminine d’argan, Tifawine de la région Tafraout
#5/ Asma Lamrabet (Rabat), Directrice du CERFI, Centre des Etudes Féminines en Islam au sein de la Rabita Mohammadia des ulémas du Maroc.

Les articles arrivent tous très bientôt!

Lundi 13 Novembre

Ville: Casablanca                                                                                                                                             Départ de Clotilde, retour à Paris

byebyeclo

Le WST au Maroc c’est fini!

Cet après midi, a Clotilde d’amour a quitté Casablanca pour Paris!
C’est avec les larmes aux yeux que nous nous sommes quittées.
Ce mois à tes cotés ma Clo’ était merveilleux, fabuleux, plein d’émotions! Merci du fond du coeur de m’avoir rejoint un mois entier pour cette folle aventure. C’est le plus beau cadeau d’amitié que tu pouvais me faire! Un cadeau complètement fou dont je me souviendrai toute ma vie.
On racontera notre folle aventure à nos petits enfants inchAllah
Mille Merci:
– Pour ton soutien très précieux
– Pour avoir mis toute ton énergie dans le WST, tous les jours, toutes les nuits, le week end, les jours fériés, à 3h du mat’ comme à 7h
– Pour avoir pris soin de moi quand j’étais malade ou fatiguée comme une maman, une soeur, une véritable amie
– Pour nos fous rires, nos délires, nos imitations, nos grimaces plus moches les unes que les autres et surtout nos battles de danse
– Pour nos discussions sérieuses sur nos vies, nos débats, nos debriefs des interviews, notre vision de la vie qui évolue au fil de l’aventure
– Pour tes petits gateaux, cadeaux, ta tendresse, tes bisous, ta bonne humeur au quotidien, tes blagues (pourries!), tes jeux de mots en arabe, nos crises de boulimies (je veux un panachééé, un beignet, une pastilla!!), nos nuits ensemble (ah bah oui le WST ça rapproche, parfois un peu trop haha)!
JE T’AIME DU FOND DU COEUR, « ten hebbek »

Ma famille au Maroc ne t’oubliera jamais, ce soir tout le monde parle que de « Claudine », « Clautine », « Clodyste », « Cloclo ».
Merci de nous avoir ouvert ton coeur, d’avoir pris soin de nous tous!
Toute ma famille t’embrasse, tu es rentrée dans leurs coeurs et tu seras toujours la bienvenue chez mon Bassidi et chez tout le mooonde

Lundi 13 Novembre

Ville: Rabat                                                                                                                                               Interview#5: Asmae Lamrabet

Asmae Lamrabet

Nous avons rencontré notre 5e et dernière héroine du WST au Maroc !
Asma Lamrabet est médecin biologiste et directrice du CERFI, Centre d’Etudes et de Recherches sur la Question des Femmes dans l’Islam. C’est chez elle qu’elle nous a accueillies pour notre dernière interview. Loin de tous les stéréotypes que l’on retrouve sur les questions de la femme et de la religion musulmane, Asma appuie l’idée selon laquelle les valeurs d’égalité des sexes et de justice sociale sont des valeurs inhérentes à l’Islam. Malheureusement les hommes de tout temps se sont inspirés de mauvaises interprétations des textes religieux pour mettre en place les lois du droit musulman, des textes encore bien trop souvent misogynes et discriminatoires envers les femmes !
Elle montre ainsi l’importance d’une certaine relecture et réinterprétation des textes sacrés et propose de revisiter, citer et contextualiser les versets du Coran afin d’en débarrasser des interprétations sexistes.
L’idée n’est en aucun cas de remettre en cause le Coran mais de permettre une certaine relecture positive afin d’en déceler le message libérateur du Coran !
On vous en dit un plus très bientôt !

Mardi 4 Novembre

Ville: Tafraout                                                                                                                                       Interview #4: Khadija Elharim

Khadija Elharim

Mardi, à Tafraout nous avons rencontré Khadija, fondatrice de la coopérative Tifawin créé sous l’égide de l’Association Féminine pour les services sociaux et la préservation de l’arganier. Les femmes de cette coopérative produisent des produits issus du terroir à base notamment d’huile d’argan et brodent des produits à base de cuir (coussins, babouches…)
Ces femmes bénéficient bien plus qu’un simple revenu comme on pourrait le croire car grâce à ce nouveau métier c’est l’ensemble de leur vies qui se voient modifié. « Ce n’est plus honteux (hchouma) aujourd’hui pour nous les femmes de sortir au souk ou de voyager Nous avons les mêmes droits que les hommes ».
Malgré les obstacles qui se sont mis sur son chemin, c’est une femme extrêmement drôle, forte et très courageuse qui nous a délivré son message.
Nous avons hâte de partager cela avec vous!
Khadija merci pour ton message plein d’espoir et mille merci pour ton accueil chaleureux. Nous nous souviendrons à vie de ces quelques jours dans la vallée d’Ammeln, un véritable paradis sur terre.

Lundi 3 Novembre

Ville: Tafraout

Nous nous sommes réveillées aujourd’hui avec une vue imprenable sur la vallée d’Ammeln, un paysage à couper le souffle, nous nous lassons pas d’admirer la nature, après avoir pris un bon petit déjeuner avec Khadija Elharim, notre 4e héroine du WST.
Nous ne pouvions pas commencer la journée d’une aussi belle façon. Khadija nous a préparé un magnifique petit déjeuner composé d’une soupe de farine de maïs ou « Azkif » en amazigh, de pain avec des bols remplis de miel, de smen (beurre rance) et de amlou (mélange d’huile d’argan et d’amande) ainsi que du lait frais que Khadija a trait de la vache.

Petit-déjeuner Tafraout WST Women senseTour

Petit-déjeuner Tafraout WST Women senseTour

Dimanche 2 Novembre

Ville: Agadir / Tafraout

carnet de bord tafraout

Après plus de 5 heures de bus, depuis Agadir, le paysage qui défile sous nos yeux est à couper le souffle: un paysage lunaire aux tons ocres, un grand canyon !
L’étendue des montagnes est impressionnante et nous nous sentons toutes petites face à cette immensité.
Petit à petit, la luminosité faiblit et nous laisse seulement entrevoir la silhouette des montagnes. De nuit le paysage est presque inquiétant à mesure que le bus s’enfonce sur cette route sinueuse. Heureusement que nous avons déjeuné léger (une épaule d’agneau rôtie aux amandes, du zaalouk ainsi qu’une centaine de petits plats qui peuplent les tables marocaines)
Finalement, après une route interminable, nous y sommes, bienvenue à Tafraout.

Nous avons été chaleureusement accueillies par la famille de Rachida et sa maman pleine d’énergie avec un verre de lait et des dattes.

On tenait à partager ces petits moments hors du temps avec vous, et comme le disait un poète des années 2000, « on a parcouru le chemin, on a tenu la distance » Kyo.

Samedi 1er Novembre

Ville: Agadir

2h du matin …

Capture d’écran 2014-11-03 à 00.04.47

Sarah reçoit un email de son ancienne maitre de stage qui l’informe qu’un homme l’a contacté avec le portable de Sarah, il a trouvé celui ci complètement écrasé et il l’a récupéré, il cherche à la rendre à Sarah. Aussi sec nous appelons le numéro et c’est un jeune homme plutôt louche qui nous répond. On convient d’un rendez vous le lendemain.

Après des péripéties digne des plus grands films d’espionnage car OUI nous craignions que le jeune homme soit animé de mauvais attentions et c’est donc accompagné de garde du corps posté secrètement aux 4 coins de la place que nous attendons « l’homme » ! Bien évidemment, la paranoïa s’empare de nous et chaque marocain que nous croisons devient un suspect mais heureuuuuuusement tout cela n’était que pur produit de notre imagination. Bonne nouvelle, Sarah a récupéré son téléphone, mauvaise nouvelle, celui ci est complètement défoncé ! Mais quelles émotions cette soirée là (hanhan hanhannnn) !

Vendredi 31 Octobre:

Ville: Marrakech / Agadir

On quitte Marrakech pour rejoindre la ville d’Agadir, au sud du Maroc. Après les innombrables heures de train, on continue avec d’innombrables heures de car… et oui aucun train ne desserre cette ville.

Ce sont les Tatas de Sarah qui viennent nous chercher à la gare routière et là #grossesoirée on part assister à une exposition sur la philatélie et les pièces anciennes. En rentrant, Sarah ne trouve plus son téléphone, il a du tomber dans la voiture de la tata on verra demain…

Après un petit dîner « léger »  on part se coucher …. quand soudain …

Jeudi 30 Octobre:

Ville: Marrakech

Carnet de bord 30

Aujourd’hui, c’est une journée « Backstage ». L’envers du décors du Women SenseTour, c’est aussi beaucoup de temps passé sur l’ordinateur pour vous donner de nos nouvelles sur Facebook, vous faire vivre notre quotidien en photos sur Tumblr, vous donner plus de détails ici mais aussi vadrouiller dans la ville pour faire des « plans de coupe », trier / renommer / ranger / sauvegarder tous ces moments sur nos ordinateurs et disques durs ou encore retranscrire les interviews et rédiger les articles sur nos super héroïnes! Bon accessoirement, on se nourrit, on se lave et de temps en temps on décroche les yeux de l’ordinateur pour aller faire un tour dans la médina et déboucher sur la place Jemaa El-Fna où on kiff le temps d’un instant un jus d’orange pressé à 4 dirhams, un sandwich aux oeuf, pomme de terre et Kiri à 10 dhs et aussi d’innombrables thés à la menthe !

 

Mercredi 29 Octobre:

Ville: Marrakech

AMAL

Des jolis moments passés à AMAL, Women’s Training Center and Moroccan Restaurant

Aujourd’hui grosse journée, rendez vous à 10h au quartier Gueliz à Marrakech pour retrouver Nora Belahcen Fitzgerald, la fondatrice d’AMAL (qui signifie « espoir ») un Restaurant Marocain / Centre de formation aux arts culinaires dédié aux femmes nécessiteuses. C’est avec un grand sourire que l’on découvre ce si bel endroit aux teintes chaleureuses et dont les petites attentions reflètent l’amour et l’apaisement qui règne en ces lieux. Un lieu à l’écart des rues trépidantes de Marrakech où des femmes ont vue leur quotidien s’illuminer sous le sourire bienveillant de Nora.

Après une interview des plus inspirantes de cette Marocaine d’origine Américaine qui nous retrace en toute humilité son parcours et la création de son projet AMAL, nous décidons de tester par nous même le talent de ces femmes au cours d’un excellent déjeuner. Encore Bravo au chef et à toute la brigade en cuisine, c’était un délice.

carnet de bord - hold up

Wouahou ! Le 3ème Hold-up du Women SenseTour s’est super bien passé ! Lors de cet atelier de créativité, nous étions ravies d’accueillir pas moins de 20 personnes avec une grande majorité masculine, s’il vous plait ! Ensemble, nous avons cherché à résoudre l’un des défis de Nora Belahcen Fitzgerald, notre 3e heroine du WST et fondatrice de l’association Amal. Son challenge? Imaginer une campagne de sensibilisation auprès des bénéficiaires et du personnel de l’association afin de rendre le restaurant plus écolo. Tout le monde était super impliqué! Les participants ont réussi à donner plus d’une centaine d’idées et imaginer une vingtaine d’actions à mettre en place par Nora. Cette soirée ? Plus efficace que la Red Bull pour recharger nos batteries ! Merci à tous pour cette magnifique soirée remplie de joie, de créativité, d’idées trop cools et de post its!

Sarah et Clotilde

Mardi 28 Octobre:

Villes: Casablanca / Marrakech

Carnet de bord - Marrakech

Dans le train qui nous conduit de Casablanca à Marrakech défilent sous nos yeux ébahis des paysages désertiques aux couleurs ocres. On est bien loin de nos paysages de RER. Arrivées à Marrakech vers 14h avec les fabuleuses tatas de Sarah, on file en taxi à la Médina pour découvrir le Riyad où on va loger ces 4 prochains jours. Pas de temps à perdre direction la place Jemaa El Fna, on fait un tour et on s’imprègne de cette ville à l’ambiance si particulière ! Sfenj (beignet marocain) et jus d’orange pressé pour 5 Dirham (0,5€), on est dans le budget !!

Après un petit dîner, retour au Riyad, on vous écrit des petits mots sur Facebook, on montre des petits bouts d’aventure sur Tumblr et surtout on prépare le Hold up pour demain !

Ps: L’article d’Aicha Ech-Channa est parue hier sur le MENA Post et les retours sont super positifs on est RAVIE !

Sarah et Claudinette

Lundi 20 Octobre:

carnet de bord - 5 Après une deuxième journée où nous complétons nos plans de coupe sur l’Association Solidarité Féminine, on file au restaurant d’application pour préparer la salle car dans moins d’une heure nous avons rendez vous pour le premier Hold-up du Women SenseTour ! En effet, j’ai pensé le projet non pas comme une démarche simplement passive de collecte de témoignages mais, grâce à mon expérience académique et mon engagement associatif en particulier au sein de l’association MakeSense, j’essaie d’apporter mon aide à ces entrepreneuses sociales qui font face à des défis dans le cadre de leurs associations ou entreprises.

Pour l’association Solidarité Féminine, il était question de trouver des moyens de populariser l’association et ses actions au delà de la personnalité emblématique d’Aïcha Ech-Channa. C’est donc au cours d’un atelier de créativité de 2h que les participants ont élaboré des solutions pour étendre la notoriété d’ASF et de ses combats quotidiens !

Pour Clotilde et moi, quel bonheur d’avoir assisté à tant d’engagement de la part des participants ! Au bout de ces deux heures, nous sommes sorties crevées mais avec un très grand sourire !

Du 17 au 19 Octobre:

carnet de bord - 3

Les jours qui suivent, nous comprenons à quel point le Women SenseTour représente une grosse charge de travail et les interviews  en seront finalement les moments les plus simples. Après il faut trier / renommer / ranger / enregistrer / sauvegarder sur plusieurs disques dur / publier sur Tumblr / poster sur Facebook / raconter ici mais aussi retranscrire intégralement l’interview et rédiger les articles qui seront publiés par notre partenaire média MENA Post mais aussi sur le site internet.

Mais il faut aussi profiter et ressentir le Maroc pour pouvoir en parler du mieux possible pendant le documentaire. Alors pour ça, et on ne se fait pas prier, on goûte, on sent, on visite et on partage des moments inoubliables en famille. On échange aussi quand par exemple Claudine apprend à Samira à réaliser une crème pâtissière et des petits choux :). Mais surtout on filme et on photographie, tout, tout le temps !! La famille s’habitue progressivement à accueillir dans son quotidien le trépied et le réflex, tout le monde est briefé désormais et on enregistre un maximum de scènes de vie, parce que c’est aussi ça le Women SenseTour !

Mercredi 15 Octobre:

carned de bord - 2

Ca y est !!! Le Women SenseTour débute officiellement, pas le temps de trainer à déguster le délicieux tajine de khlii aux oeufs préparé par Samira, on file aux locaux de l’Association Solidarité féminine pour réaliser la première interview: Aïcha Ech-Channa !

Après la formation qu’on a toutes deux reçu de l’association Vidéaux, place à la pratique !! on s’improvise grandes metteur en scène et c’est parti pour des plans de coupe en extérieur avant l’arrivée de cette Grande Dame du Maroc ! Quand l’interview commence, nous en prenons plein nos oreilles. Ce témoignage de cette femme qui possède à son actif 55 ans de vie associative et qui par son travail acharné à réussi progressivement à apaiser les mentalités marocaines sur le thème des mères célibataires nous marquera toutes les deux durablement ! Impossible de rester insensibles face à un tel combat !

A peine l’interview terminée, nous enchainons les plans de coupe de l’association, de la crèche, d’Aïcha Ech-Channa avec les petits des mères célibataires si attachants ! Mais là encore, pas le temps de trainer, on file se changer à la maison avant de repartir pour le centre ville où je dois raconter « mon » Maroc lors de « Pages – The Other Side of Morocco » une rencontre mensuelle informelle organisée par Monika et Amar, deux expats vivant au Maroc, au cours de laquelle des participants partagent leurs anecdotes sur « leur » Maroc. Durant cette soirée, je partagerai ma vision d’une Franco-Marocaine et le côté schizophrénique qui l’accompagne !

Une heure du matin, nous rentrons à la maison, dans le quartier des habous, quelle première journée !

Sarah

Mardi 14 Octobre:

J-1 avant le début du WST, après une longue journée à finaliser les préparatifs de l’interview d’Aïcha Ech-Channa, nous décidons de tester le matériel (il est à peu près une heure du matin). Mais là MALHEUR, nous n’arrivons pas à faire fonctionner le micro, on ne sait plus quoi faire quand soudain, après des recherches sur internet BAM on trouve la solution, une question d’alimentation extérieure du micro merci google ! On remballe tout le matos et on prépare nos sacs pour le lendemain, il est 3h du matin quand on part (enfin) se coucher ! la journée de demain s’annonce très très longue !!

Lundi 13 Octobre:

carned de bord - 1

Clotilde arrive au Maroc et je viens l’accueillir à l’aéroport ! Elle fait la connaissance de ma famille à Casablanca très heureux de rencontrer « Claudine ». Elle commence à apprendre l’arabe et à se familiariser avec Casablanca. Beaucoup de travail nous attend, le Women SenseTour commence dans deux jours !

Sarah

Publicités